Illustration
ag

« Elu.e demain dans un monde en transitions »

Catégories
Événements

Notre prochaine Assemblée générale aura lieu le samedi 16 novembre au siège de Golfe du Morbihan - Vannes agglomération sur le thème « Elu.e demain dans un monde en transitions »

Déroulement :
•    8h30 : Accueil des participants - café
•    9h00 : Accueil par Pierre Le Bodo, président de Golfe du Morbihan-Vannes agglomération et Luc Foucault, président de l'Aric
•    9h30 : Assemblée générale statutaire, compte-rendu moral et financier
•    10h00 : Intervention d’Olivier Dulucq ancien formateur Aric et conseiller au cabinet du président de l’Assemblée Nationale sur la loi "Engagement et Proximité"
•    10h30 : Présentation de la nouvelle offre de formation de l’Aric pour 2020
•    11h00 : Ateliers d’échanges de nos pratiques :

> Partant de votre propre expérience : de quoi êtes-vous fier.ère, qu' auriez vous envie de transmettre à d’autres élu.e.s ?

> Dans un monde qui doit répondre à de multiples défis, qu’est-ce qui va changer dans la fonction d’élu.e ?

> Dans la nouvelle offre de formation de l’Aric, qu’est-ce qui vous paraît le plus pertinent pour s’adapter à ces évolutions ?

(Votre témoignage sera recueilli dans les ateliers et vous pourrez bénéficier de celui des autres participants : pensez à le préparer auparavant !)

•    12h15 : Synthèse et élargissement par Thomas Frinault, maître de conférences en science politique à l’Université Rennes 2
•    12h45 : Conclusion par le président de l’Aric
•    13h00 : Les participants pourront continuer d'échanger dans une ambiance conviviale autour d'un apéritif déjeunatoire (sur place)

>> N'hésitez pas à vous inscrire en ligne dès maintenant en cliquant ici

 

Aller plus loin

>> Zoom sur les interventions d'Olivier Dulucq ancien formateur Aric et conseiller au cabinet du président de l’Assemblée Nationale, et Thomas Frinault, maître de conférences en science politique à l’Université Rennes 2

dulucq

Les élus ont le blues ? Ils sont agressés, méprisés, noyés sous les normes et l’intercommunalité ? L’Etat serait distant et les citoyens méfiants ? L’on entend presque Claude François leur servir de héraut et chanter pour eux :
J'ai besoin qu'on m'aime / Mais personne ne comprend / Ce que j'espère et que j'attends
Qui pourrait me dire qui je suis ? / Et j'ai bien peur / Toute ma vie d'être incompris
Car aujourd'hui : je me sens mal aimé

Alors une loi comme preuve d’amour ? Peut-être pas, mais un signal. Le projet de loi porté par Sébastien Lecornu en discussion cet automne veut lever les freins à l’engagement dans le plus beau et plus complexe des mandats, celui d’élu local. Assurance, formation, garde d’enfants, indemnités, les réponses techniques sont là.
Est-ce que cela fera naître des vocations ? Est-ce que cela poussera à l’engagement ? Vastes questions… A débattre ensemble lors de l’AG de l’Aric qui réunit les mal-aimés…

 

frinault

« Un mandat c’est long, un mandat c’est court » : tel était le titre du dernier édito Guide de l’élu local diffusé en 2014 par l’Aric et Ouest-France.
6 ans après, cette double vérité s’avère –t-elle encore d’actualité ?
Long probablement pour les élus qui ont subi les changements institutionnels sans les maitriser. Court également pour les projets qui ont dû être différés ou actualisés au regard du nouveau contexte.
En conclusion de l’AG de l’Aric, j’essaierai de brosser un tableau des transformations majeures qui ont influencé l’évolution de l’exercice du mandat local pour mettre en exergue les perspectives à venir.

 

 

Voir toutes nos actualités...