Illustration
LF

Luc Foucault, nouveau président de l'Aric

Catégories
Événements

Entériné à l’unanimité par le dernier Conseil d’administration, Luc Foucault, maire de Séné (56), qui occupait un poste de vice-président succède à Christian Urvoy, maire de Binic-Etables-sur-Mer (22), qui reste membre du Bureau pour continuer à jouer un rôle au sein de notre association.

Les mots du nouveau président :

" Dans 18 mois, les 1232 conseils municipaux bretons vont remettre leurs mandats en jeu lors des élections en mars 2020. Au total pour la Bretagne ce seront plus de 22 000 élu.e.s municipaux.ales qui, pour certain.e.s, se prépareront à repartir pour un nouveau mandat, mais le plus souvent à faire connaissance et apprivoiser la fonction d’élue locale.
- Qu’il soit aujourd’hui maire, adjoint.e ou simple conseiller.ère municipal.e, quelles sont les motivations d’un.e élu.e à se représenter?
- Qu’est ce qui va mobiliser des citoyen.nes dans chaque ville, chaque bourg  à se lancer dans l’aventure lorsque l’on sait que pour la grande majorité d’entre eux. elles, il s’agira d’un engagement complètement bénévole ?

Forte des liens particuliers qu’elle entretient avec ses 400 collectivités adhérentes et les nombreuses équipes municipales, toutes sensibilités politiques confondues, qu’elle accompagne durant les étapes de leur mandat, l’Aric a une légitimité pour saisir le pouls des exécutifs locaux à un an et demi de cette échéance. Quotidiennement en contact avec les élu.e.s et au fait de leur questionnement et de leurs préoccupations, notre association voit poindre une inquiétude dans de nombreux endroits. Si la vitalité démocratique que nous souhaitons tous nécessite qu’un maximum de concitoyens s’engagent jusqu’à se porter candidat, de plus en plus ouvertement certain.e.s élu.e.s expriment leur inquiétude de n’avoir personne à qui passer le témoin. Si l’Aric se saisit de cette question, ce n’est pas pour interférer dans les débats politiques locaux mais pour alerter nos concitoyens et l’opinion publique en général que la « démocratie locale » est un bien commun toujours à conquérir, qui ne peut être laissé en jachère. C’est en fidélité à son projet associatif que l’Aric pointe ce risque.

Aussi, dans les mois à venir, l’Aric proposera aux territoires volontaires une méthode et une animation pour que des débats s’installent entre des élu.e.s et des non élu.e.s, de façon pluraliste, autour de la question de l’engagement et de l’implication en tant qu’élu.e de leur territoire qu’il soit communal ou intercommunal... Notre vie démocratique est rythmée par des élections. Dix huit mois, c’est le temps qu’il reste pour que les élections municipales à venir demeurent un bel exercice de respiration démocratique dans toutes les communes de Bretagne.
C’est le pari de l’Aric ! "

lf

 

 

 

Luc Foucault, président de l'Aric, maire de Séné (56)

 

Voir toutes nos actualités...