Illustration
Accompagnement  VISA-e : c’est  (re)parti !

Accompagnement VISA-e : c’est (re)parti !

Catégories
Formations

La première session de formation VISA-e, destinée à “Valoriser l’itinéraire, les savoirs et les apprentissages des élu.e.s” a eu lieu le 15 mai dernier à Bruz (35). Dix élus se sont engagés dans un parcours qui va durer six mois. Témoignages.

Sonia Muller vous accompagnez les élus dans la démarche VISA-e. Quel est le profil des élus qui s’engagent ?
Des femmes et des hommes, entre 35 et 65 ans : conseillers municipaux de la majorité ou de la minorité, adjoints ou maires. La taille de leur collectivité est très disparate : de moins de 200 habitants à plus de 18 000.

Pourquoi participent-ils à la formation ?
Avec comme échéance les prochaines élections de 2020, certains réfléchissent à se représenter et d’autres envisagent de transmettre leur expérience. Pour d’autres encore, il est envisagé un retour à l’emploi, une évolution ou une reconversion professionnelle. Tous souhaitent exprimer les missions dans lesquelles ils se sont investis pour identifier les compétences développées et les valoriser dans un nouveau projet, qu’il soit électif ou professionnel. Chacun partage le projet d’échanger sur son expérience pour apporter la reconnaissance et la valorisation des actions entreprises.

Dans quel objectif ?
Les objectifs sont divers et variés mais se retrouvent sur la définition d’un plan d’action pour se positionner sur une fonction ou un métier. Pour cela, l’accompagnement consiste à écouter les parcours, à identifier les compétences à partir des expériences d’élu.e vécues par chacun.e, à les retranscrire pour les transmettre. Des informations sont aussi données sur la VAE qui permet de valider une expérience professionnelle par un diplôme. Une des attentes exprimée est de transposer la dynamique collective qui marque la réussite d’un projet pour un épanouissement professionnel.

Aller plus loin

Les élus parlent de Visa-e

céline clavier

Céline Clavier, maire-adjointe à Breteil
Mon objectif est d'être capable d'identifier les compétences que j'ai développées lors de ce mandat électif et de conserver un rendu final détaillé que je pourrai réutiliser pour une demande de formation ou une recherche d'emploi. Plus globalement,  j'attends un accompagnement de qualité pour ce bilan de compétence "spécial élu.e". Un soutien, de l'écoute, un partage d'expériences avec les autres élue.s, des conseils personnalisés et de l'accompagnement dans mes démarches. Le 15 mai dernier,  nous avons fait connaissance et par petits groupes de trois, puis nous nous sommes interrogés. Un classeur nous a été remis. J'ai apprécié l'ambiance générale, l'introspection commence déjà...


nivet

Jean-Luc Nivet, conseiller municipal à Chantepie
Cet accompagnement doit me permettre de prendre le temps de faire un bilan de mes expériences et compétences acquises, notamment en tant qu’élu local (3ème mandat) mais pas que : acquérir des méthodes et des outils pour une transmission pertinente et efficiente à d’autres élu.e.s ou équipes et, enrichir mon avenir. Lors de la première séance, j ’ai trouvé une écoute bienveillante et attentive de tout le groupe (animatrices et participants), des expériences très diversifiées, les échanges avec une autre participante, instructifs et très enrichissants.


EDITH RENAUDIN

Edith Renaudin, maire déléguée, commune nouvelle de La Chapelle du Lou du Lac
Pour moi, cet accompagnement est l’occasion de faire un point sur mon expérience d’élue, de mettre en avant des compétences que j’ai pu acquérir durant mes mandats. Cette formation arrive à un moment clé de mon parcours et je souhaite qu’elle m’éclaircisse les pistes d’orientations futures. Cette première séance a été très sympathique, riche de rencontres et de partage d’expériences.

Voir toutes nos actualités...