Illustration
"Je voulais voir ce que l'on pouvait faire sur la commune"

"Je voulais voir ce que l'on pouvait faire sur la commune"

Catégories
Formations

Zoom sur le témoignage de Jean-Louis Kergavarat, maire-adjoint aux solidarités et aux seniors de Cléguérec qui a participé à cette formation par curiosité et surtout car il n’y avait pas véritablement eu d’analyse de besoins sociaux durant la mandature précédente.


Comment avez-vous entendu parler de ce cycle de formation ? 
Je suis rentré dans le cycle presque contraint et forcé si j’ose dire. Je suis nouvel élu, adjoint aux affaires sociale de Cléguérec, et il se trouve que la principale agent du CCAS était très intéressée par cette formation parce qu’elle voulait voir comment elle pouvait mettre en place une action vis-à-vis de l’ABS et comme la formation devait se faire en doublon avec un élu, c’est elle qui m’a proposé et j’ai accepté de faire cette formation avec elle.

Qu’est-ce qui vous a motivé pour participer à ce cycle ? 
Au départ, je ne sais pas trop, ce n’est pas trop ma branche… C’est plus de la curiosité et surtout, il n’y avait pas véritablement eu d’analyse de besoins sociaux durant la mandature précédente à part quelques ébauches et donc on avait un besoin sur le sujet. Et personnellement, je voulais voir ce que l’on pouvait bien faire sur la commune à ce niveau-là. Aujourd’hui, c’est un choix que je ne regrette pas du tout ! 

Qu’avez-vous appris durant ce cycle de formation ? 
Une fois que la formation a commencé, il a fallu que l’on choisisse un thème et on a décidé de travailler sur la question du sentiment d’isolement des personnes âgées. Avec les formateurs on a décortiqué les manières de procéder et ça, cela a été une vraie découverte par contre. Le véritable apport pour moi, c’est la méthodologie que l’on a appris car moi j’avais une idée sur les personnes isolées mais on a appris comment agir pour auprès de ces personnes pour ensuite que l’on puisse trouver des solutions adaptées… alors que moi je serai plutôt entré bille en tête dans cette affaire sans trop me poser de question. C’est surtout ça qui m’a intéressé. 

Pensez-vous utiliser concrètement ce que vous avez appris durant ce cycle ? 
Oui bien sûr ! Grâce au cycle, on a mis en place une grille d’entretien et on a sélectionné un certain nombre de personne pour les visiter. Par contre, étant donné la période sanitaire et le public âgé, on a mis les choses un peu en stand-by pour l’instant. Mais on va la faire cette enquête ! Car le but de cette formation c’est d’aller voir les gens et de comprendre comment ils vivent l’isolement et quelles solutions nous on peut mettre dernière. On a pu tirer plein de choses utiles pour le CCAS et la commune, ça nous a vraiment été utile. 

Que pensez-vous d’avoir été formé en même temps que votre collègue agent ? 
C’était une très bonne chose ! ça permet vraiment de travailler ensemble et de valider le travail en parlant le même langage. On est tous les deux ravis de cette formation et très reconnaissant vis-à-vis des formateurs. 

Voir toutes nos actualités...