Illustration
Chacun son rôle et tous dans le même sens !

Chacun son rôle et tous dans le même sens !

Catégories
Initiatives locales

Dans un contexte d’incertitudes sur le devenir des collectivités, la sérénité des élus employeurs et des 90 000 agents territoriaux bretons est malmenée. Plus que jamais, il est nécessaire que chaque acteur de l’action publique locale reste dans son rôle et fasse corps pour être imaginatif et trouver ensemble des solutions.

Il n’est pas toujours facile pour les élus de comprendre leur positionnement au regard des agents territoriaux qui ont un double rôle de conseil et d’exécution de leurs décisions. En effet, la réglementation, les contraintes financières, la connaissance des enjeux et des possibilités techniques nécessitent que les élus s’appuient sur leur administration pour prendre des orientations éclairées. Il faut évidemment que les agents aient cette capacité de conseil et actualisent régulièrement leurs connaissances et compétences professionnelles. L’enjeu de l’information et de la formation n’a jamais été aussi fort et la question du temps et des moyens qui y sont consacrées est cruciale. Les élus doivent rester les décideurs. Le risque d’un pouvoir technocratique est toujours patent dans un environnement de plus en plus complexe. Les 1 233 maires et 59 présidents de communautés en Bretagne doivent organiser la prise de décision entre eux et avec leur administration afin d’assumer efficacement cette responsabilité démocratique.

TOUS DANS LE MËME SENS

Ce schéma théorique de la prise de décision et du respect des fonctions des uns et des autres n’est pas toujours respecté et crée des crispations voire des conflits. Afin de faciliter le retour à une bonne organisation, les Centres de gestion bretons proposent régulièrement leurs services. Ils vont même développer de nouvelles missions sur cette question des droits et obligations avec “la médiation préalable obligatoire” et le “référent déontologue” afin de pacifier des situations tendues. La question du sens de l’action est au coeur de la relation élus-agents dans cette période où les réformes se bousculent, se contredisent parfois… Il faut inventer de nouveaux “sas” facilitant la compréhension mutuelle. Tout en demeurant des experts des Ressources humaines, les Centres de gestion (Cdg) vont de plus en plus accompagner les collectivités sur leurs outils de dialogue avec leurs agents et avec les élus : outils pour la qualité de vie au travail, outils pour les tableaux de bord afin d’’analyser les activités tant du point de vue qualitatif que financier. Grâce à leur coopération régionale, les Cdg bretons se dotent de compétences rares afin que chaque collectivité, de la plus petite à la plus grande, puisse bénéficier de ces ressources mutualisées et, surtout, puisse partager un socle
commun de valeurs et de modalités de bon fonctionnement entre les élus et les agents.

Jean-Jacques Bernard (Cdg 35), Yohann Nedelec (Cdg 29), Loïc Cauret (Cdg 22) et Joseph Brohan (Cdg 56).

Voir toutes nos actualités...