Illustration
Elu.e.s et habitants réunis pour créer une maison de la transition écologique

Elu.e.s et habitants réunis pour créer une maison de la transition écologique

Catégories
Initiatives locales

On l’a dit, entendu, répété, la dernière campagne des municipales a été l’occasion de propos et d’engagements multiples concernant l’écologie. Ainsi plusieurs équipes municipales  – élues depuis – ont mis à leur programme la création d’une maison de la transition écologique. Mordelles et Bruz en Ille et Vilaine en font partie. Illustrations.

A Mordelles, un lieu totem pour la transition écologique

A Mordelles, Thierry Le Bihan - maire élu pour un deuxième mandat - a souhaité que la dynamique de transition fasse l’objet d’une délibération lors du premier conseil de la mandature « pour montrer que la transition est transversale sur l’ensemble des futurs projets. L’idée de maison de la transition écologique a mûri pour moi après un voyage que Rennes Métropole a organisé au Québec,  où ont été présentées des maisons de la recyclerie où le partage des moyens et des biens est central, où l’on a une toute autre vision de la consommation ». Il fait le lien avec la démarche de trois associations de Mordelles engagées dans des actions concrètes impliquant des citoyens ( S.E.L. de Mordelles, Entr’actes citoyens, Vert demain), qui ont proposé aux équipes candidates aux municipales cette idée de maison de la transition écologique. Banco, d’autant qu’elle prend toute sa place dans le projet de son équipe pour, dit-il, « faire évoluer les comportements et préserver les ressources »  (principalement l’eau qui fait l’objet d’un autre projet du mandat). En concertation avec les citoyens,  la maison de la transition sera construite avec les 3 associations, « elle sera indépendante ce qui est signe d’une « dynamique démocratique » à laquelle je suis très attaché. La commune soutiendra financièrement la maison dans le cadre d’une convention d’objectifs et de moyens. Elle sera probablement localisée dans une grande longère, patrimoine de la commune, ce qui n’est pas sans signification ! ». La maison de la transition ne sera pas isolée. Un conseil de la transition sera mis en place, indépendant de la municipalité, composé de citoyens de la commune dont les modalités de désignation ne sont pas encore arrêtées.


A Bruz, une maison de la transition écologique et des initiatives citoyennes

Pour Philippe Salmon, nouveau maire de Bruz, « la maison de la transition écologique sera un lieu fédérateur, le lieu de la mutualisation, du croisement des réseaux, des actions, des projets de citoyens ou d’associations pour la transition écologique. En même temps, elle sera la maison des initiatives citoyennes dans d’autres domaines : nous avons tenu à  associer les deux termes dans l’appellation. » Jean-Baptiste Chevé, conseiller municipal délégué à la mobilisation pour la transition écologique précise : « nous avons trois axes de travail : être une ville éco-exemplaire (la commune doit prendre sa part),  mobiliser et animer des réseaux d’initiatives et enfin, impliquer les citoyens ». La maison elle-même est prévue dans un bâtiment patrimonial qui nécessitera des travaux, mais pas question d’attendre, dit Philippe Salmon « nous trouverons des solutions pour que s’organisent rapidement et se développent des événements et des animations, des ateliers autour des économies d’énergie, du jardinage, des déplacements, de la consommation… La commune est, pour nous, la bonne échelle pour développer des pratiques vertueuses au quotidien. Nous accueillerons également des acteurs et des expériences extérieures à la commune ». Le mode de gestion de cette maison n’est pas fixé à priori. Il est trop tôt pour dire si ce sera un fonctionnement associatif. La réflexion s’engagera avec les collectifs d’habitants, les porteurs de projets et d’idées.  La commune y apportera appui technique et financier nécessaire pour que des actions aboutissent.


Deux maisons à construire !
 
Ces maisons sont à l’état de projet, mais on peut entendre la forte détermination des uns et des autres. Thierry le Bihan estime que cette maison sera à Mordelles  « le poumon de la cité ». Philippe Salmon parle pour Bruz
« d’ emblème ». Dans les deux cas, la réussite se mesurera à l’implication des citoyens : jolis challenges dans une période où certains doutent de l’intérêt des habitants pour la vie de leur commune !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Philippe Caffin
 

Contact
Photo
 Thierry le Bihan, maire de Mordelles et Philippe Salmon, maire de Bruz
Thierry le Bihan, maire de Mordelles et Philippe Salmon, maire de Bruz
Adresse
Mairie de Mordelles
29 avenue du Maréchal Leclerc
35310 Mordelles
02 99 85 13 85
https://www.ville-mordelles.fr/

Mairie de Bruz
Place du Dr Joly
BP 77109
35171
Bruz Cedex
Tél. 02 99 05 86 86
https://www.ville-bruz.fr/
Voir toutes nos actualités...