Illustration
Élu.e.s locaux : rendre compte

ÉLU.E.S LOCAUX : RENDRE COMPTE

Catégories
Initiatives locales

> L'ÉDITORIAL

A l’issue d’un mandat local très dense de 6 années, il me semble important de se poser, chacun dans nos territoires, pour faire le bilan et évaluer ce qui a été réalisé. Ce travail est à mener avec ses collègues, ceux avec qui a été exercé le mandat confié par les électeurs. C’est classiquement l’occasion de reprendre les engagements de 2014 et de s’assurer qu’ils ont été tenus (ou pas…).

Mais il me paraît aussi indispensable de tirer le bilan du « comment a-t-on travaillé ? » : entre élu.e.s, entre l’exécutif et les autres élu.e.s, avec les élu.e.s minoritaires, avec les services municipaux et bien sûr avec la population. Ce bilan « gouvernance » permet de repartir du bon pied, notamment si une partie de l’équipe a vocation à se présenter à nouveau aux élections de mars prochain. Cet aspect me semble vraiment essentiel alors même que les vocations d’élu.e.s municipaux sont plus difficiles à trouver. C’est même pour moi une condition de la réussite d’un nouveau mandat.

L’association des habitants à l’évaluation du mandat qui s’achève est également un enjeu. La crise démocratique – mise en exergue par le désintérêt pour les partis politiques, l’abstention massive des électeurs et les tensions comme le mouvement des « Gilets jaunes » – nous invite à remettre les citoyens au cœur de l’action publique, avant, pendant et même après la réalisation des projets. Cette « réhumanisation » passe par nos communes mais aussi par nos intercommunalités, dont les actions concernent aussi très directement nos habitants. Face à l’image d’une intercommunalité souvent qualifiée de technique et éloignée, il s’agit donc de redonner aux citoyens une place centrale dans ce « mécano » de l’action locale.
 

Sébastien Miossec, maire de Riec-sur-Bélon, président de Quimperlé Communauté

Voir toutes nos actualités...