Illustration
francois riou

La formation des élu.es est indispensable

Catégories
Initiatives locales

François Riou, conseiller municipal à Vannes (56) a participé au Pack d’intégration proposé par l’Aric pour les nouveaux élu.e.s. Il nous relate lors de cette interviewe sa première année de mandat, dans l’opposition. Entretien.

Quelles étaient vos motivations pour être élu ? 
Pendant 30 ans, j’ai exercé des responsabilités autour de la formation, à l’université notamment. J’ai été aussi militant au parti socialiste. A chaque fois, je me trouvais du côté « exécutant », soumis au devoir de réserve. De ces années est née une frustration de ne pas jouer un rôle politique au sens noble du terme. J’ai donc décidé de passer de l’autre côté de la barrière, je me suis présenté sur la liste du « Mouvement citoyen de Vannes ». Nous constituons depuis 2020 un des groupes minoritaires au sein du conseil. 

Comment vivez-vous cette nouvelle expérience d’élu ? 
Je me considère dans la minorité et non dans l’opposition. Je tente d’être constructif et j’ai l’impression que parfois ma voix est entendue. Lors d’un conseil municipal, j’ai demandé à mettre à l’ordre du jour la réflexion sur « un plan de lutte contre la pauvreté «. Monsieur David Robo, le maire, a rebondi sur cette proposition et confié cette mission au CCAS en me nommant dans la commission ad hoc. Même si je déchante parfois quand certaines de mes propositions sont rejetées, je prends plaisir à poser les questions qui font avancer l’intérêt général.  J’ai bien conscience qu’être dans la minorité peut être frustrant. 

C’est quoi pour vous être élu ? 
S’engager dans la vie municipale, c’est un vrai « métier » même s’il s’agit d’une fonction élective. Malgré le filtre administratif, la décision appartient à l’élu.e. L’équilibre est parfois complexe à trouver entre le technicien et l’élu.e.  Mais j’ai constaté que lorsque l’élu.e ne tient pas sa place, la technocratie la lui prend, encore plus aujourd’hui dans un contexte de hausse des normes juridiques. A mon avis, les services doivent indiquer les contraintes et le maire et son conseil décident. Je fais un lien évident avec la formation des élu.e.s, nous devons monter en compétence face à des techniciens de plus en plus pointus. 

Vous avez participé au Pack d’intégration, quelles sont vos impressions ? 
Ce parcours est très pertinent pour les nouveaux élu.e.s, j’ai beaucoup apprécié les séquences « jouons collectif », il évoque bien le travail d’équipe et les binômes élu.e.s/agents. Les méthodes d’animation privilégient l’interactivité, les relations dans le groupe. Les mises en situation nous permettent d’être acteurs et de mieux appréhender le rôle de l’élu.e. Dans le même esprit, il faudra réfléchir à la mi-mandat sur les outils d’évaluation des politiques publiques et passer au deuxième niveau des finances.  Après la phase de découverte, d’apprentissage, chaque élu.e doit se doter d’un bagage indispensable pour mener à bien sa mission élu.e municipal. 

Vos satisfactions et regrets pour ce début de mandat ? 
En tant qu’élu.e, nous avons accès à une mine d’informations, il est aujourd’hui possible de prendre des décisions en toute connaissance de cause. Par contre, on se plaint de l’abstention, il faut construire une démocratie locale avec des citoyens plus associés. Les modes de consultation doivent être repensés, il faut imaginer des nouveaux lieux d’expression. C’est un chantier urgent que nous devons lancer si nous ne voulons pas assister à un décrochage des citoyens, comparable à celui vécu au niveau national. 

Propos recueillis par Jérôme Guesdon
 
Contact
Photo
François Riou, conseiller municipal à Vannes
François Riou, conseiller municipal à Vannes
Adresse
Mairie de Vannes
Place Maurice Marchais
56000 Vannes
Tél. 02 97 01 60 00
Voir toutes nos actualités...