Illustration
Le maire face au covid-19 : Interview de Gaëlle Berthevas, maire de St-Abraham

"La solidarité s’organise naturellement !"

Catégories
Initiatives locales

Epidémie de COVID 19, les maires sont en première ligne au niveau de leur commune : avec des attentes encore plus fortes dans les communes rurales, mais aussi une mobilisation plus facile, peut-être, des bonnes volontés. Gaëlle Berthevas, maire de Saint-Abraham (56) analyse son expérience.

Quelle a été votre première action pour assurer la continuité du service public ?
D’emblée, je me suis appuyée sur notre Plan Communal de Sauvegarde validé par le conseil en septembre 2017. J’ai sollicité notre petite équipe d’agents communaux : la secrétaire de mairie, l’agent des services techniques et les deux employées à temps partiel pour la cantine et la garderie. Ils se sont portés volontaires pour assurer avec moi la continuité du service public.

Vous avez dû assurer l’accueil des enfants prioritaires...
L’école accueille trois enfants de personnels soignants. En concertation avec la directrice la commune a rapidement remis en place ses services. L’une des agents (par ailleurs ATSEM à l’école) accompagne les enfants dans la journée selon les besoins des enseignants et elle assure le temps de garderie du soir en privilégiant les jeux extérieurs. L’autre agent s’occupe du temps de cantine : notre fournisseur habituel n’assurant pas de livraison, chacun apporte son repas. Il faut évidemment faire respecter les distanciations sociales et c’est sans doute plus difficile pour les enfants que pour nous les adultes. Pour le déplacement de l’école à la salle de cantine au-dessus de la mairie, nous avons trouvé une astuce : chaque enfant se tient à un bâton où nous avons marqué les distances à respecter !

Avez-vous constaté des manquements aux règles de confinement ?
A vrai dire très peu ! Je suis quand même intervenue auprès d’un jeune qui venait au terrain de basket avec son ballon pour faire quelques paniers. Évidemment, il était seul, ne prenait pas de risque pour lui-même ni pour les autres, mais je lui ai expliqué qu’il allait sans aucun doute attirer d’autres joueurs. Il a bien compris.

Vous avez aidé concrètement à la mise en œuvre de ces règles...
La mairie est restée ouverte afin de répondre aux besoins urgents des administrés et apaiser leurs inquiétudes . Au début, on a proposé d’imprimer les attestations de déplacement dérogatoire pour ceux qui ne sont pas équipés. C’est moins demandé depuis que Ouest-France, qui est beaucoup lu chez nous, donne des formulaires chaque jour.

Il y a sans doute des personnes plus fragiles, des personnes isolées, quelle a été votre action ?
Dans nos petites communes rurales, tout le monde se connaît, et dans chaque village, nous avons un référent identifié dans le cadre du Plan Communal de Sauvegarde. Donc pas de problème pour repérer les personnes isolées ou plus fragiles. Il s’agit essentiellement de gens qui n’ont pas de famille auprès d’eux. Je garde le contact soit par téléphone soit directement. Et on s’arrange pour faire leurs courses, passer à la pharmacie. La solidarité s’organise naturellement !
 

Dans ces moments difficiles, qu’est-ce qui vous paraît l’essentiel ?
Maintenir le contact, grâce par exemple à notre bulletin municipal mensuel que les élu.e.s distribuent  dans les boîtes aux lettres . Sans aucun doute, garder le lien, « être là » et savoir qu’ils peuvent compter sur nous et m’appeler à tout moment !  

 

Propos recueillis par Paul Paboeuf
Contact
Photo
Gaëlle Berthevas, maire de Saint-Abraham
Gaëlle Berthevas, maire de Saint-Abraham
Adresse
Mairie de Saint-Abraham
5 rue de la Mairie
56140 Saint-Abraham
Tél. 02 97 74 91 55
Voir toutes nos actualités...