Illustration
Le pari gagnant du transfert de compétences à l’intercommunalité !

Le pari gagnant du transfert de compétences à l’intercommunalité !

Catégories
Initiatives locales

Quimperlé Communauté (29) est la première intercommunalité à avoir transféré la compétence formation des communes à l’intercommunalité. Nolwenn Le Crann, maire-adjointe à Mellac et vice-présidente de la communauté, en charge de la formation, a accepté de nous expliquer pourquoi.

Dans quel contexte Quimperlé Communauté a-t-elle pris la compétence formation ?
Cela s’est fait en 2009, avant mon arrivée. Les élu.e.s des communes s’inscrivaient peu en formation alors, réticents à partir seuls se former à l’extérieur, cela leur posait des problèmes de transport et d’organisation familiale. Pourquoi dans ce cas ne pas organiser la formation à demeure pour avoir un groupe suffisant et faire venir les formateurs sur place ? Cela permettait aux élu.e.s de se connaître et de développer des liens entre élu.e.s communaux et communautaires, d’avoir une réponse personnalisée et de limiter les frais de déplacement. La communauté a la capacité à passer des marchés et négocier les tarifs. Nous avons pu fixer des critères pour choisir une structure qui comprend notre besoin de travailler à la carte, comme le fait l’Aric. Les communes ont été d’accord car cela ne leur a rien coûté, les bénéfices sont apparus ensuite.

Et quels sont ces bénéfices ?
Cela a développé l’appétence pour la formation car le programme, dédié aux élu.e.s, est plus souple, réalisé en proximité et personnalisé. Les élu.e.s délégué.e.s des communes font remonter les besoins des collègues et, une fois par an, un groupe de travail, piloté par l’élue intercommunale, bien identifiée, fait des propositions. Des discussions informelles ont aussi lieu à la faveur des réunions. Nos 352 élu.e.s ont ainsi une possibilité de se rencontrer pour réfléchir, poser les choses, se comprendre et travailler ensemble. On constate aujourd’hui une envie de faire en commun, comme pour le groupe de femmes élues qui se sont formées ensemble et développent aujourd’hui des projets. On assiste à une montée en compétences des élu.e.s sur les formations techniques : l’urbanisme, les réseaux sociaux, les finances : les élu.e.s disent que la formation leur a servi. En 2016, un groupe qui travaillait sur la jeunesse a profité de la formation pour envisager une politique publique pour les jeunes à l’échelle du territoire. Mieux se connaitre est aussi source d’harmonie dans la prise de décision. Dans un contexte de réorganisation et de prise de compétences croissantes des EPCI, du lien distendu avec les citoyens, c’est un véritable laboratoire à idées, un temps productif pour optimiser les réflexions. Les élu.e.s auront toujours plus besoin de formation au vu de la complexité, de la rapidité des évolutions. Ils auront besoin de trouver du sens au niveau intercommunal. La formation leur ouvre la porte et, qui plus est, de façon égalitaire : tous les élu.e.s d’un même territoire ont le même droit à la formation, pour un même niveau de compréhension des enjeux.
 

Propos recueillis par Valérie Autissier
Contact
Photo
Nolwenn Le Crann, maire-adjointe à Mellac et viceprésidente de Quimperlé Communauté
Nolwenn Le Crann, maire-adjointe à Mellac et viceprésidente de Quimperlé Communauté
Adresse
Quimperlé Communauté
1 rue Andreï Sakharov
29 394 Quimperlé
Tél. 02 98 35 09 40
Voir toutes nos actualités...