Illustration
Les enfants mangent mieux, la commune gaspille moins !

Les enfants mangent mieux, la commune gaspille moins !

Catégories
Initiatives locales

Des repas de qualité et moins d’aliments jetés, c’est le challenge que s’est lancé la cantine de la petite commune finistérienne d’Elliant (3202 habitants). Explications avec Nicolas Postic, maire-adjoint à la jeunesse et à la vie scolaire.

Pour quelles raisons la commune d’Elliant a-t-elle décidé de s’attaquer au gaspillage alimentaire dans sa cantine scolaire ? Quel était le constat initial ?
A partir de 2007, après que la responsable de cuisine ai participé à une formation du Cnfpt sur “l’intégration du bio en restauration collective”, l’équipe de la cuisine a décidé d’intégrer petit à petit des aliments bios dans les menus (yaourts, quelques légumes, du pain une fois par semaine…). Pour augmenter le pourcentage du bio, sans trop augmenter le coût alimentaire, les agents se sont attaqués au gaspillage, en production et pendant le service auprès des enfants.

Concrètement, quelles sont les mesures prises pour réduire la part de nourriture jetée après les repas ?
En production, les légumes bios ne sont plus épluchés lorsque cela n’est pas nécessaire. Les feuilles, trognons de chou fleur qui étaient jetés auparavant sont cuisinés en potage ou autre. Auprès des enfants ça se traduit par, un changement de taille d’assiettes pour les maternelles (plus petites), les cuillères de service ont été remplacées par des cuillères à soupe. Les enfants doivent goûter mais ne sont pas obligés d’aimer. C’est pourquoi au passage des agents, ils disent “ j’aime” ou “un petit peu pour goûter”. Pour les plats sur table, on leur explique qu’il vaut mieux se servir un petite peu en plusieurs fois, que beaucoup d’un coup, au risque de ne pas pouvoir finir son assiette, surtout que les céréales bios sont complètes ou semi complètes et donc plus nourrissantes. La viande et les légumes sont servis par les agents en petite quantité et resservis selon les demandes des enfants. Les fruits leurs sont délivrés en quart ou demi, jusqu’à 1 par enfant. Les enfants les mangent mieux ainsi, car c’est plus facile pour eux. Actuellement nous sommes en moyenne à 12 grammes de reste de table/enfant. Les plats conservés à plus de 63°, qui n’ont pas été servis, sont passés en cellule de refroidissement pour être proposés dans les 3 jours.

Le passage au bio, une vraie réussite donc…
Même si la part du bio dans la confection des repas n’était que de 23 % en 2017, on peut dire que l’intégration du bio a été une réussite, car ça nous à fait réfléchir sur le gaspillage mais aussi sur la provenance des aliments. En effet, faut-il privilégier le bio coûte que coûte avec une empreinte carbone élevée lorsqu’il vient de l’autre bout de la terre, ou privilégier le conventionnel local ou français.
 

Propos recueillis par Yaman Froz
Contact
Photo
Nicolas Postic, maireadjoint à la jeunesse et à la vie scolaire à Elliant (29)
Nicolas Postic, maireadjoint à la jeunesse et à la vie scolaire à Elliant (29)
Adresse
Mairie d’Elliant
1, rue du docteur Laënnec
29 370 Elliant
Tél. 02 98 10 91 11
Voir toutes nos actualités...