Illustration
Recréer le lien à l’alimentation

"Recréer le lien à l’alimentation"

Catégories
Initiatives locales

Après avoir travaillé avec un prestataire extérieur pour sa cantine scolaire pendant des années, Rolande Bizec, maire-adjointe de Rosnoën(29) (1000 habitants) nous explique, dans cet entretien pourquoi la municipalité a décidé d’embaucher une nouvelle cuisinière…

Pourquoi ce choix ?
Le retour à une cuisine élaborée sur place était inclus dans notre programme de campagne et motivé par différents facteurs : l’insatisfaction connue des parents d’élèves vis-à-vis de la restauration collective existante et servie par un prestataire extérieur et la volonté de proposer aux enfants de la commune, chaque jour, un repas sain, de bonne qualité gustative et nutritionnelle, appétissant, s’inscrivant dans une démarche écoresponsable, avec une maîtrise des coûts. Les repas des petits convives de la cantine en régie correspondent à un enjeu de santé publique, avec un respect du grammage, une diversité dans les menus, ce temps de repas devenant un temps éducatif et de plaisir.
Les objectifs visés sont les suivants :
- Augmenter la consommation de fruits et légumes.
- Augmenter la consommation de féculents (riches en fibres).
- Augmenter les apports en fer et en calcium.
- Diminuer les matières grasses et rééquilibrer les acides gras.
- Diminuer la consommation de glucides simples ajoutés (produits sucrés).
Les menus seront à cinq composantes : I’entrée, la viande, le poisson ou l’oeuf - les légumes ou/ et les féculents - un laitage ou fromage - un fruit cru/cuit ou une pâtisserie. “Il est important que les enfants mangent bien et bon, mais aussi qu’ils comprennent ce qu’ils mangent, qu’ils voient comment les choses sont faites en visitant les exploitations et qu’ils appréhendent le milieu rural dans lequel ils vivent.” rappelle souvent Mickael Kerneis, maire de Rosnoë.

Comment fonctionnez-vous aujourd’hui ?
La cuisine a été repensée dans le cadre d’une mise aux normes réglementaires pour un fonctionnement en régie. Différents prestataires ont été sollicités : le choix du conseil municipal s’est porté sur les établissements Thirode, pour leur professionnalisme et le fait que leur matériel soit fabriqué en France. Un groupe de travail assure le suivi régulier du fonctionnement et se réunit une fois par trimestre. Il comprend le maire et un adjoint, la cuisinière, deux représentants des familles, un représentant du personnel pour le service en salle et un représentant de l’Association nationale de la restauration territoriale (AGORES).

Comment améliorer la qualité des repas sans augmenter le prix pour les familles ?
Se fournissant essentiellement en produits de saison auprès des producteurs locaux, notre nouvelle cantine réalise des économies d’échelle en agissant sur plusieurs leviers :
- une livraison régulière des produits.
- une diminution de la quantité de viande achetée
- l’association de céréales et de légumineuses (pois cassés, haricots blancs, lentilles,…) permettant de diminuer la part des protéines animales. Manger local, cela passe nécessairement par une meilleure valorisation des productions locales et de saison. Notre commune a la chance de bénéficier d’un nombre important de producteurs locaux en bio ou en production raisonnée. En lien avec les élu.e.s, la cuisinière prend contact avec les producteurs et échange avec eux sur les principes de livraison. Pour acheminer à moindre coût l’ensemble des produits la planification des commandes est nécessaire ainsi qu’une organisation logistique cohérente pour la cuisinière et pour le producteur (tournée de livraison).

Quelles actions engagez-vous pour limiter le gaspillage alimentaire ?
En créant cette nouvelle cantine en régie, l’un des objectifs recherchés était le “zéro gaspillage”. Acheter moins de pain, mais du pain de qualité plus nourrissant, moins de viande, en incluant dans le cycle des menus des protéines végétales. Les produits locaux et de saison assurent de surcroît une grande sensation de satiété. Les parents se posent souvent la question :“Comment faire manger de tout aux enfants, comment les réconcilier avec les légumes ? ” Le goût s’apprend et s’acquiert dans le temps. La
cantine et les adultes qui encadrent les enfants ont un rôle à jouer pour l’éducation au goût. Il peut être le point de départ d’une série d’activité : découverte des odeurs, des saveurs ou des épices par exemple. Nous élaborons des activités ludiques et concrètes afin d’intéresser les enfants à l’agriculture biologique et aux fruits de saison. La sensibilisation des enfants passe aussi par un petit jardin des écoliers, un récupérateur d’eau et un composteur. Nous leur proposons aussi de visiter des producteurs pour faire le lien entre la terre et l’assiette.

Propos compilés par Jérôme Guesdon
Contact
Photo
Rolande Bizec, maire-adjointe de Rosnoën (29)
Rolande Bizec, maire-adjointe de Rosnoën (29)
Adresse
Mairie de Rosnoën
Place de l’église
29 500 Rosnoën
Tél. 02 98 81 91 97
Aller plus loin

De nouveaux aménagements
Des travaux de rénovation de la cantine municipale sont intervenus, avec notamment, la mise en place d’un nouvel équipement plus adapté. Ces travaux de surface ont été menés en parallèle d’un travail de fond engagé par le maire, les élu.e.s et le personnel de la cantine afin de dynamiser également le contenu des assiettes. La création d’une légumerie semblait également indispensable pour développer l’agriculture de proximité.

Voir toutes nos actualités...