Illustration
“J’ai appris beaucoup de choses !”

“J’ai appris beaucoup de choses !”

Bénédicte Gicquel, conseillère municipale et déléguée Aric pour Saint-Nolff, commune de 3842 habitants dans l’agglomération de Vannes (56) nous livre, avec enthousiasme, ses impressions sur son premier mandat. Rencontre.

Quel a été votre parcours ?
J’ai été contactée par la tête de liste de l’opposition en 2013 pour faire partie du conseil. Depuis très jeune, je me suis investie dans diverses associations (théâtre, jumelage…) et encore aujourd’hui puisque je suis salariée d’une association culturelle. “Servir les autres” constitue quelque chose de fondamental pour moi ! Ce mandat d’élue est donc une suite logique de mon investissement associatif. Mon père était conseiller municipal dans une commune voisine. Je siège dans les commissions “vie associative, culture et communication” et au Parc naturel du Golfe du Morbihan.

Quel bilan personnel faites-vous de ce premier mandat ?
Je me suis éclatée ! Je ne regrette rien, j’ai appris beaucoup de choses, notamment qu’un projet est long à mettre en oeuvre. Les lourdeurs administratives sont parfois pesantes, mais il faut en tenir compte. Il est parfois aussi gênant que les finances prennent le pas sur les projets. Dès le départ j’ai participé, à des formations organisées par l’Aric : “Être élu.e local.e”, “Travailler ensemble sur un projet culturel…” J’ai apprécié ces temps d’apprentissages, qui font partie de mon cursus d’élue : comprendre les enjeux, l’environnement institutionnel, etc. Je participe en tant que conseillère municipale à quatre à cinq réunions par mois.

Pouvez-vous nous donner un exemple pour illustrer cette lente maturation des projets ?
Pour organiser un événement en lien avec les enfants de la commune, j’ai appliqué la même méthode que dans le monde associatif : contact direct avec les prestataires, organisation avec les enfants et diverses associations nolfféennes. Rapidement, je me suis heurtée à des problématiques administratives : il fallait suivre le chemin hiérarchique et appliquer certaines règles propres aux collectivités pour les différentes démarches : j’ai mis trois mois au lieu d’un, mais mon projet a abouti ! J’ai donc appris de mes erreurs.

Quels sont, pour vous, les enjeux pour les municipales de 2020 ?
On a parfois le sentiment que la commune va disparaitre au profit de l’intercommunalité. Mais pas du tout ! Bien au contraire les habitants ont encore plus besoin de proximité, de contacts humains, et de réactivité. Tout ne doit pas se faire à Vannes, pour des questions de mobilité ou de cohérence territoriale. L’enjeu pour une commune comme la nôtre, c’est de maitriser le développement tout en garantissant des services, avec une augmentation de la population pour faire vivre les écoles, les équipements publics, le commerce local etc. Il faudra aussi penser, pour le prochain mandat, à de nouvelles modalités de diffusion de l’information entre la commune et l’intercommunalité.

Quels sont vos conseils pour les nouveaux élu.e.s ?
L’élu.e doit rapidement endosser le rôle de médiateur et bien sûr maitriser des questions budgétaires. Si je devais changer des choses pour un premier mandat ? Ne pas rester dans sa zone de confort : j’ai opté pour des thèmes de commission qui rentraient dans mes compétences professionnelles, je regrette parfois de ne pas avoir exploré d’autres domaines. Un mandat d’élu.e demande de l’investissement. Il faut le faire à fond et y consacrer du temps pour en retirer de la satisfaction personnelle. Savoir travailler en équipe, c’est essentiel ! Six ans c’est long et court à la fois, un mandat d’élu devrait être obligatoire à partir de 18 ans (peut-être moins long), c’est le seul moyen de comprendre et d’apprécier le fonctionnement des structures locales. Il ne faut pas se contenter de râler, il faut y aller !


Propos recueillis par Jérôme Guesdon

Contact
Photo
Bénédicte Gicquel, conseillère municipale à Saint-Nolff
Bénédicte Gicquel, conseillère municipale à Saint-Nolff
Adresse
Maire de Saint-Nolff
1, place Saint-Mayeul
56 250 Saint-Nolff
Tél. 02 97 45 47 59
Voir toutes nos actualités...