Illustration
"Le respect des personnes et des biens est utile au bien-vivre"

“LE RESPECT DES PERSONNES ET DES BIENS EST NÉCESSAIRE ET UTILE AU BIEN VIVRE”

Catégories
Lettres de l'ARIC

> LE DOSSIER

Guy Ruselle, délégué à la sécurité et à la vie des quartiers de la commune de Pordic (22) nous explique les raisons qui ont amené la commune à sécuriser les bâtiments et les espaces communaux.
 

Vous êtes délégué à la sécurité et à la vie des quartiers, en quoi cela consiste-t-il ?
Le délégué à la sécurité et à la vie de quartiers est un trait d’union entre la municipalité et la population dans le domaine de la vie quotidienne, par délégation du maire et en soutien du premier adjoint en charge de l’administration générale.  Il propose des actions de prévention, de veille à la salubrité et à la tranquillité publique en liaison avec la police municipale dont il est le premier interlocuteur, un acteur de chaque instant à l’écoute des concitoyens.

Vous allez bientôt mettre en place la vidéoprotection, pourquoi ?
Devant les dégradations répétées des bâtiments et des équipements publics, le conseil municipal a pris la décision de mettre en place une « vidéoprotection » et non pas une « vidéosurveillance ». La différence entre les deux dispositifs est importante. La vidéoprotection permet de protéger les biens et équipements à distance par un enregistrement d’images. C’est ce que nous avons retenu afin d’éviter les dégradations sur les biens publics. La vidéosurveillance consiste à visualiser en temps réel par caméras interposées le détail de ce qui se passe dans un bâtiment ou dans une rue, dans un square, dans tout espace public. Nous n’avons pas retenu ce dispositif.

Qu’en est-il des rues commerçantes ?
Les commerçants disposent d’ores et déjà de système de vidéoprotection.

Comment se régulent les incivilités sur la voie publique ?
De manière assez simple. Dans le centre-ville, si nous constatons des incivilités par non-respect du code de la route et du partage de l’espace public, la gendarmerie et la police municipale (deux agents) travaillent de concert pour faire respecter l’ordre public et la loi. D’ailleurs, une convention lie la police municipale et la gendarmerie afin d’être chacun dans son rôle.

Comment les habitants sont-ils informés et invités à participer à ces actions ?
Les habitants sont informés grâce à la publication mensuelle du bulletin communal et aux contacts avec les élus et les services. Chacun prend conscience de "l’acharnement" à dégrader les bâtiments publics et ainsi déstabiliser les services communaux.  Les réactions suite à la tentative d’incendie de la Halle de Tennis en juin 2017 et l’incendie criminel de la Mairie le 14 juin dernier en témoignent. La population attend que la Ville se donne les moyens d’une réponse adaptée.   
 

Que recommanderiez-vous aux autres communes pour garantir la sécurité des biens publics ?
Chaque situation mérite une attention et un choix approprié. Le respect des personnes et des biens est nécessaire et utile au bien vivre. C’est cela que nous voulons à Pordic. C’est la raison pour laquelle nous avons fait le choix de la vidéoprotection.
 

Propos receuillis par Paul Coulon
Contact
Photo
Guy Ruselle, délégué à la sécurité et à la vie des quartiers de la commune de Pordic
Guy Ruselle, délégué à la sécurité et à la vie des quartiers
Adresse
Mairie de Pordic
1 place Emile Guéret
22590 Pordic
Tél. 02 96 79 12 12

Voir toutes nos actualités...