Illustration
Préparons les élus pour 2020

Préparons les élus pour 2020

Catégories
Réunions des délégués

Une quinzaine d’élus étaient présents lors de la rencontre des délégués d’Ille-et-Vilaine organisée à Chantepie le mois dernier. Première  réunion départementale 2018, avant celle de Plénée-Jugon le 7 avril et Guégon le 21 avril 2018, c’était l’occasion d’approfondir les thématiques débattues pendant l’assemblée générale “Préparons les élus municipaux et intercommunaux de 2020”.

“Le lendemain de mon élection, j’avais l’impression que tout le monde me regardait dans le supermarché. J’étais devenue une personne publique. Comme il existait des tensions avec l’ancienne majorité, j’avais pour beaucoup de gens, choisi un camp. Pour
échapper à ça, j’ai utilisé exclusivement le drive du supermarché pendant quelques mois. Avec le temps, j’ai appris à supporter le regard, les réflexions des gens dans la rue. Mais j’avoue qu’il s’agissait d’une période difficile à vivre pour moi et mes proches. J’aurai  mieux vécu cette période si j’avais pu en discuter en amont avec d’autres élus.” Lors de cette journée, une élue nous a ainsi livré son témoignage et décrit à sa façon, le fait d’être projetée du jour au lendemain de “l’ombre à la lumière” sans y être préparée.

Se donner des règles simples au sein des équipes municipales

“Mes actions en tant que conseillère municipale sont parfois dénigrées en public par mes collègues adjoints, j’ai l’impression de temps en temps, que je suis inutile au sein du conseil municipal. Souvent nous nous retrouvons à deux ou trois élues femmes (toujours les mêmes) pour servir l’apéritif lors des manifestations communales.” Voici quelques griefs d’élus qui vivent parfois mal leur mandat. Un problème de reconnaissance, mais aussi d’organisation des rôles et des missions au sein de l’équipe. L’idée d’une charte de l’équipe municipale qui régisse les relations, rappelle rôles et devoirs de l’élu dans l’équipe, a fait son chemin pendant cette réunion. Tous les élus présents ont travaillé sur un ou plusieurs  des aspects de cette future charte, Ils sont tous d’accord pour dire que cette impulsion devra être donnée par le maire. Il est le chef d’orchestre, qui, ne doit pas tout faire, mais déléguer et s’appuyer sur les compétences des uns et des autres. Cette charte pourrait aussi définir une clé de répartition des indemnités en fonction des délégations de chacun (maire, adjoints et conseillers municipaux). Dans certaines communes, le conseil municipal confie une mission à tous les conseillers municipaux, qui peut varier selon le temps et l’importance du dossier. Tous les points qui figureraient dans ce type de charte n’ont pas été listés mais il peut s’agir d’un travail à réaliser à partir des expériences des uns et des autres par les adhérents de l’Aric, sous forme de temps d’échanges ou de formations. A discuter lors des
prochaines réunions de délégués.

 

Aller plus loin

Prochaine réunion des délégués :

- Samedi 7 avril 2018 de 9 h 15 à 12h30 - Plénée-Jugon (22)
- samedi 21 avril de 9 h 30 à 12 h 30  - Guéguon (56)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sur le même sujet : retour sur l'intervention de Ronan Doaré, Maître de conférences de droit public à l'Université Rennes lors de la dernière Assemblée générale de l'Aric : "La préparation des élus municipaux et intercommunaux de 2020"

Voir toutes nos actualités...