Illustration
LA MÉDIATION… AU SERVICE DE L’APAISEMENT ET DE  LA TRANQUILLITÉ PUBLIQUE

LA MÉDIATION… AU SERVICE DE L’APAISEMENT ET DE LA TRANQUILLITÉ PUBLIQUE

Catégories
Lettres de l'ARIC

> LE DOSSIER

La vie en société n’est pas toujours un long fleuve tranquille : le voisinage, l’espace public, l’école, la rue… sont parfois source de frottements voire de conflits entre habitants. Souvent, ces derniers se tournent alors vers la mairie. En complément de l’intervention de la police on voit naître d’autres initiatives en particulier dans le champ de la médiation. Emmanuelle Rousset adjointe à la maire de Rennes (35), en charge de la médiation et de la prévention de la délinquance témoigne de l’expérience rennaise en matière de médiation… à la fois ancienne (plus de 20 ans) et récemment développée.

Quelle définition donnez-vous de la médiation ?
La médiation est d’abord une culture du dialogue. C’est un outil au service de l’apaisement et de la citoyenneté. En aidant les personnes à s’écouter, on les aide à faire un pas l’une vers l’autre et souvent à dépasser ce qui les oppose. On fait appel à l’intelligence de chacun et à l’empathie…On fait le pari de l’intelligence individuelle et collective. On sait bien qu’un certain nombre de personnes ont un sentiment d’abandon… Elles ont l’impression qu’on les laisse seules avec leurs problèmes de vie quotidienne. L’intervention d’un tiers qu’ils peuvent joindre facilement est une première réponse. Nous souhaitons agir rapidement sur les situations de conflit, donner une chance au dialogue et responsabiliser les habitants et faciliter l’accès aux droits.

Concrètement ?
Ici, un groupe occupe bruyamment un coin d’espace public, ce qui entraine des tensions avec des familles. Un médiateur va intervenir auprès des uns et des autres d’abord pour entendre leurs points de vue sur les faits…Il va ensuite favoriser et accompagner la rencontre entre les « parties » pour que chacun écoute et si possible comprenne les autres. Souvent, une solution raisonnable est trouvée. Autre exemple : un groupe de jeunes occupait un temps un coin d’une bibliothèque, ce qui en empêchait l’usage par d’autres. L’intervention du médiateur a abouti à réaménager le lieu pour que chacun s’y retrouve….

Mais qui sont ces médiateurs ?
Les médiateurs qui interviennent dans les écoles, auprès des personnes sans abri, sur l’espace public ou la nuit dans le parc social et aux abords des immeubles sont tous des professionnels formés. La plupart sont salariés d’associations spécialisées qui partagent les objectifs de la Ville. Seule la médiation de voisinage, présente dans chaque quartier de la ville, est assurée par des bénévoles, mais ceux-ci sont formés et accompagnés par des professionnels.

Et quel est le rôle de l’élu.e ?
Il faut du temps pour instaurer une politique de médiation. C’est un pari sur la capacité des citoyens à « faire un pas de côté », à écouter un point de vue différent voire opposé et à prendre une part dans la solution qui est souvent un compromis. Je le disais en commençant, c’est une culture du dialogue ; également une culture de la responsabilité. L’élu.e est le garant du sens de cette action. Il se doit de veiller à son évaluation, ce que nous faisons avec tous les acteurs concernés.

Propos recueillis par Philippe Caffin

 

Contact
Photo
. Emmanuelle Rousset adjointe à la Maire de Rennes (35), en charge de la médiation et de la prévention de la délinquance
Emmanuelle Rousset adjointe à la Maire de Rennes (35), en charge de la médiation et de la prévention de la délinquance
Adresse
Hôtel de ville
Place de la Mairie
CS 63126
35031 Rennes Cedex
Tél. 02 23 62 10 10
Aller plus loin

La Médiation à Rennes

La ville de Rennes a mis en place une politique de tranquillité publique associant prévention, répression, présence policière sur le terrain et médiation. Explications dans cette vidéo >>>

vidéo

 

Lire les autres articles de ce dossier 

Voir toutes nos actualités...